Ofni de Pâques
Quand une cochonnerie flottante informe et couverte de moules apparaît entre le bateau et la bouée de l'orin à l'étale de basse mer, on se dit que la chasse aux oeufs a mal commencé... Et en effet, Nimic a dû faire appel à l'aide de ses voisins pour démêler l'infâme noeud de chaîne et de câblot qui s'était formé au gré des marées de ces derniers jours. L'équipe du port prétend qu'elle n'y peut rien car ces vieux corps-morts sont abandonnés par des propriétaires privés.
Voisins de mouillage La bonne nouvelle, c'est qu'on n'est plus seul au mouillage. Ce soir, il y a sept autres bateaux pour partager l'abri, et accessoirement profiter de la douceur ambiante quand les rafales de nord se calment. On a même droit à un concert en plein air à trois cents mêtres, sur la jetée. Joyeuses Pâques !