Coursiers de l'Atlantique
Environnement instable à Arrecife. Le vieux port est sensiblement à l'abri des alizés dominants de nordet, même si du soir au matin on aura vu disparaître des voisins finalement décrochés des dalles de lave.
Alizé du soir, espoir...
Alizé du matin, chagrin
Dès que l'anticyclone s'installe, le risque est d'éviter sur son mouillage et se retrouver à talonner sur le récif au milieu du plan d'eau. Alors on cherche refuge dans l'avant-port du port de commerce, où l'on dispute chèrement sa place aux remorqueurs et autres paquebots.
Paquebots du soir
Paquebot du matin
On aurait bien voulu saluer les cavaliers antiques qui veillent à l'entrée du chenal, mais ils ont été enlevés au ciel avant qu'on ait pu s'en approcher.
Cavaliers espoir
Cavaliers chagrin...
Pique-nique à Arrecife
Avant de retrouver le relatif confort du vieux port, on se fait un pique-nique entre deux coulées de lave sur la plage avec les copains. On aura aussi rempli les réservoirs d'eau potable à la marina, passé un coup de pinceau sur l'étrave, admiré au passage les merveilles technologiques en partance pour une transat, et abusé des douches et autres plaisirs oubliés depuis longtemps ;)
Plaisir coupable
Plaisirs de masse