Alizés ou ZITC ?

2022_12_zitc_010.JPG, déc. 2022
...ou quoi ? Ah oui, zone intertropicale de convergence, le sigle qui décrit le mélange de basse pression, pluie, pétole, grains et hygrométrie élevée que l'on trouve sur les océans à la ceinture équatoriale, où se rencontrent les systèmes dynamiques connus en Français sous le nom d'alizés, trade winds en Anglais. La ZITC est ce qui attire immanquablement vers la Guyane un voilier qui flotte au large des Canaries, au bonheur des alizés. La ZITC, nommée alors pôt-au-noir, était la hantise du capitaine de commerce à la voile, car son bateau y restait encalminé des jours, voire des semaines, avec équipage et cargaison, que l'équipage mangeait quand il avait faim, ou passait par-dessus bord pour alléger et en sortir plus facilement. On comprend bien que le sordide nom des récits d'époque soit maintenant banni !
Après quelques aléas de départ, genre bricolage de la commande du mouillage, la ZITC - prononcez comme vous voudrez - est le système météorologique dont Nimic II voudrait bien ressortir, après en avoir intimement éprouvé l'humidité et l'instabilité en Guyane, à Chaguaramas et à Baia Solano, comme sur tous les trajets qui les relient.
2022_12_zitc_013.JPG, déc. 2022
2022_12_zitc_014.JPG, déc. 2022
2022_12_zitc_015.jpg, déc. 2022
J'ai donc écrit ces mots quelque part au Sud de Panama dans une bulle de pétole entre deux grains. Nous avions dérapé de Baia Solano pour le Costa Rica cinq jours auparavant, et progressé vers le but d'exactement 132 milles, soit une moyenne de 1 noeud ! ...et quelques centièmes, je vous l'accorde.
2022_12_zitc_021.JPG, déc. 2022
2022_12_zitc_022.JPG, déc. 2022
C'est que, au symétrique de ce que nous avions rencontré vers Panama, la route directe s'oppose aux vents dominants et forts courants induits par les gyres océaniques. Il faut ruser, tirer des bords en profitant des variations d'angle, passer de l'enthousiasme au désespoir quand la pétole dure de longues heures et laisse le contre-courant anéantir quelques milles de progression.
2022_12_zitc_023.JPG, déc. 2022
Le dimanche, j'avais eu ma première matinée de vrai soleil depuis de longs mois, avec un vent de sud-ouest bien établi qui suggérait l'alizé que j'étais allée chercher au Sud. Le bateau naviguait tout seul vers l'Ouest-Nord-Ouest, j'ai enfilé un mini-short et un débardeur après une bonne douche.
2022_12_zitc_024.JPG, déc. 2022
Me suis mise à bronzer pendant quelques heures. Ai regardé d'un oeil critique la barre de nuages qui montait à l'horizon, suggérant qu'on allait repasser de l'autre côté.
2022_12_zitc_025.JPG, déc. 2022
Pas assez de Sud, me suis-je dit. Alors, nous avons enfourché la démarcation, pour la chevaucher le plus longtemps possible vers l'Ouest.
2022_12_zitc_035.JPG, déc. 2022
A Estelle qui m'avait demandé quel était mon évènement préféré depuis que je navigue seule, j'ai répondu "la transat en solitaire, ya pas photo !". Eh bien, ici non plus, "ya pas photo !", mais pour une autre raison, c'est que quand on tient la barre pendant des heures avec application pour profiter à la fois du spectacle et des conditions les plus favorables, on ne tient pas aussi son téléphone à la main ! On peut juste raconter... les tonnes d'eau qui s'abattent sur les vagues et les ratatinent... l'alternance des bouffées d'air chaud ou frais... les sautes de vent qu'il faut déjouer... la perte de confiance quand on se rend compte que le GPS a glytché une fois de plus alors qu'on n'y voit pas à vingt-cinq mètres... le retour de courage parce qu'il fait heureusement jour et que le bon vieux compas magnétique suffit... la file des cargos qui signale qu'on est en train de traverser leur route Sud vers le Pérou... l'entrée en nuit en espérant qu'on restera du côté alizés... et la nuit sans sommeil parce q'on a enchaîné les virements avec plus de vingt noeuds de vents !
Dans mon étude sur les zones de crise, celle de l'Afghanistan en particulier, je qualifie de transactifs ceux qui conjuguent les dynamiques internes et externes à ces zones, pour en faire tirer le meilleur parti à tous. Un marin est par définition un transactif, un humain né de, par et pour la mer, une particule en mouvement de l'univers en mouvement. Je suis sur cette marge, aussi longtemps que ça tiendra, un vieux bateau et une dame non moins fatiguée et néanmoins enthousiaste, qui n'a rien de mieux à faire que de chevaucher une zone de fracture des systèmes météorologiques, parce que les puissants du monde ne s'intéressent pas à raccommoder les crises qu'ils ont produites. Et laissent des millions d'humains littéralement en déroute, sans soutien ni considération alors que leur expérience des crises en font un capital inestimé de compétences multiculturelles.
Comme Nooria, une amie afghane qui pendant dix ans a fait vivre trois générations de toute sa famille avec son salaire de comptable dans une ONG internationale. A dû quitter Kaboul en août 2021 avec ses deux jeunes enfants à l'arrivée des talibans, parce que son mari venait de décéder de la Covid. S'est retrouvée en Californie dans le plus grand dénuement parce qu'elle ne sait pas conduire pour aller à la recherche d'un emploi. Parce qu'en Afghanistan, on survit en évitant de faire des vagues dans la pétole et en restant à l'abri dans les grains.
D'ailleurs, c'est en allant profiter de ma couchette à un moment de calme que j'ai trouvé, enfin, un début de réponse aux sautes répétées du GPS... Après cette journée de déluge, le drap portait une belle mare d'eau douce dont j'ai repéré l'origine dans la boîte des connecteurs au pied du mât d'artimon. Ca sera un de mes prochains chantiers !
Alors, alizés ou ZITC ? Ou si vous préférez... dernière île de Colombie, ou premier lever de soleil du Costa Rica ?
2022_12_zitc_080.JPG, déc. 2022
Les deux, comme dirait le général !
2022_12_zitc_082.JPG, déc. 2022
2022_12_zitc_085.JPG, déc. 2022
2022_12_zitc_086.JPG, déc. 2022
Et heureusement, après toute une nuit de pétole à tournoyer dans le flux de courant qui rentrait dans la baie de Puntarenas vers le Nord-Est, bienvenue au Costa Rica ! Nous avons finalement atterri dans la baie de Herradura, et sommes en cours de formalités diverses.
2022_12_zitc_092.JPG, déc. 2022
2022_12_zitc_094.JPG, déc. 2022

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.fr-agate.name/index.php?trackback/374

Fil des commentaires de ce billet