dimanche 15 mai 2022

Sans Domicile Fixe

Oui, nous existons toujours, Nimic II et moi ! Ces dernières semaines, pourtant, j'étais loin, rentrée au port d'attache pour me défaire de mon appartement à l'Herbaudière, devenu plus un fil à la patte qu'un mouillage de fortune.
Nimic boat-sitté par Kristian, avril 2022
Sous le soleil de Chaguaramas à Noël (merci Nocciolino !), décembre 2021
Il m'a fallu faire rentrer dans trois malles l'essentiel de cinquante ans de vie familiale et professionnelle...
Cadeau de trente-deuxiėme anniversaire, octobre 1984
Rentrera ou pas ? avril 2022
trier les papiers pour garder l'absolument indispensable...
Nouveau contrat d'assurance pour le bateau, avril 2022
Cartes aériennes dénichées dans les archives paternelles, à usage futur de routières marines, mai 2022
faire le tour de la famille et des amis...
Mite au bord du Lot, avril 2022
Pêche au carrelet aux Souzeaux, mai 2022
Igor-sitting (copyright Edith), avril 2022
la tournée de mes lieux favoris....
Dernier confort aux Pêcheurs, mars 2022
Luzéronde à vélo, avril 2022
Défenses de la Guérinière, avril 2022
Fenêtre sur la Clairière, mai 2022
Nous n'irons plus au Bois, mai 2022
et même prendre le temps de glisser un bulletin de vote aux deux tours de l'élection présidentielle... Pour les législatives, j'en ai délégué la responsabilité à ma procurante habituelle, merci Claire !
Comme la loi française le prévoit, nous voilà maintenant officiellement SDF, et domiciliés à notre port d'attache, l'Herbaudière. Espérons que les deux sacs que je rapporte lourdement chargés entreront dans la soute à bagages !
Cyprès de la plaine des patates, mai 2022
Mur du repos des anciens, mai 2022
La semaine prochaine, je rejoins Nimic à Chaguaramas pour les derniers travaux avant de tracer vers Panama. En attendant, j'essaie de me réveiller demain matin pour voir l'éclipse de Lune qui nous est promise ! PS : Pas d'éclipse, juste des nuages, beuh...!

dimanche 13 mars 2022

Ça pédale dans le bitume

Saison sèche mais humide
Préparatifs pour peinture, mar. 2022
Difficile d'apprécier l'état de Nimic ces derniers jours... Il a tellement plu (une bonne averse toutes les cinq heures en moyenne) qu'il est impossible de prévoir la fin du chantier de peinture.
Pont avant peinture, mar. 2022
Entre deux grains, mar. 2022
Après peinture, mar. 2022
Certains travaux aboutissent quand même, comme le bitumage des fonds pour assurer meilleures protection et étanchéité... On m'a dit : it's a bit messy... ce qui s'appelle un understatement, héhé. Mais la matière première est une production locale, avec le plus grand lac naturel de bitume au monde, exploité déjà par les conquistadores pour leurs calfatages de coques, comme en témoigne un nom de mouillage dans le coin : Carénage en v.o. Alors...
Bitume dans les fonds, mar. 2022
Jaumière au bitume, mar. 2022
Jaumière côté face, mar. 2022
Camarade de chantier, mar. 2022
Pour la peinture, le pont est donc à moitié fini, la coque n'est pas commencée. Alors je me vote une pause ! Nimic au bitume, mar. 2022
Bitume chez les Yankees, mar. 2022
Plage au sirocco, mar. 2022
Et tant qu'à faire, je remplace le bitume trini ou yankee par du sirocco noirmoutrin coucou.gif, fév. 2020

samedi 5 février 2022

2022, année passoire

Pélican en vigie, fév. 2022
Eh quoi...? Déjà février, et pas de voeux ? C'est que la nouvelle année nous a réservé quelques surprises. La capitaine s'est retrouvée secouée par une fièvre qui n'avait rien d'un Coronavirus, et Nimic II s'est transformé du jour au lendemain en passoire rouillée. Il faut dire qu'il y a cinq ans, pressée de naviguer, j'avais pudiquement recouvert de mastic les craintes de faiblesse de la voute jusqu'à l'étambot, là où les plus petites entrées d'eau salée se retrouvent coincées dans des réduits inatteignables par des individus normalement constitués. Ce qui provoque alors de la corrosion par l'intérieur. Cinq ans de répit donc, jusqu'à cette préparation à la peinture et ses jolis trous sous la flottaison...
Hello Larry, how is it up there ? jan. 2022
Le temps de se remettre en forme et de dénicher l'artisan ad-hoc...
- Larry et ses dreadlocks, qui avait officié juste avant sur Nocciolino (voir leur blog par Xavier et Babeth)
Gare aux yeux ! jan. 2022
Découpes et ajustements, jan. 2022
Découpe à l'acétylène ou soudure à l'arc ? fév. 2022
Ça doit courber ! jan. 2022
Dentelle de métal, jan. 2022
Broderie soudée sur l'étambot, jan. 2022
...puis de mettre en route et faire aboutir le processus de rénovation
Préparation de l'ouverture sous la voute, fév. 2022
Mise à la cote de la feuille d'acier, fév. 2022
'Dogs and wedges', on dit ça comment en Français ?, fév. 2022
Ça doit rentrer ! fév. 2022
Larry sait parler à l'acier, fév. 2022
Feu d'artifice pour le finale, fév. 2022
...et le mois de janvier s'est écoulé comme un mirage. Nous voici reconduits au stade précédent : le bateau est de nouveau en odeur de flottaison (merci Larry !) et il ne me reste plus qu'à faire la peinture, haha !

Ah, il y a quand même une bonne nouvelle pour 2022 : mon amie Nooria et ses enfants sont arrivés il y a quelques jours auprès de ses frères en Californie, après cinq mois de péripéties éprouvantes entre camps de réfugiés et avions surprise depuis sa fuite de Kaboul en août dernier. Merci à tou.te.s ce.ux.lles qui ont permis ce miracle.