Kourou

Maquette d'Ariane 5, échelle 1, janv. 2021
Le 20 janvier, pendant que vous étiez agglutinés devant vos télés pour surveiller le bon aboutissement de la procédure de changement de POTUS, je devais répondre à une angoissante question : lequel des trois programmes de l'Agence spatiale européenne aurait ma préférence ?

Le lanceur russe Soyouz pour les moyens cargos ?
Soyouz ou la coopération Est-Ouest, janv. 2021
Fosse de lancement de Soyouz, janv. 2021
Le programme Vega pour les petites charges ?
Rampe de tir Véga, coopération Nord-Sud, janv. 2021
Ariane 5 et ses batiment d'intégration lanceur ou bâtiment d'assemblage final ?
BIL et BAF d'Ariane 5, janv. 2021
Pas de tir d'Ariane 5 et son château d'eau, janv. 2021
Gicleurs pour tamponnage du lancement à l'eau, janv. 2021
A l'issue de la visite guidée du centre spatial guyanais, une seule réponse s'impose à moi : ils se complètent les uns les autres, dans une splendide métaphore du développement humain... BIL, BAM, ergol et autre tamponnage hydraulique sont autant d'éléments poétiques qui relient l'ingéniosité créatrice au sentiment diffus de son inutilité face à la puissance cosmique, de sa futilité dans la diversité naturelle.
Le guide nous l'a assuré, il y a un aï visible quelque part dans ce manteau de verdure, l'avez-vous trouvé ? Moi, non !
Biotope du mouton paresseux, l'aï pour les scientifiques, janv. 2021
Par contre, c'est sur l'estran du fleuve que le biotope exprime sa vitalité, par exemple quand l'ibis l'arpente en quête de son bol alimentaire.
Le long chemin de l'ibis bleu en pêche, janv. 2021

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.fr-agate.name/index.php?trackback/342

Fil des commentaires de ce billet