Carrefour des Atlantes

Ca se bouscule à Chaguaramas, nov. 2021
Pétroliers panaméens, pêcheurs vénézuéliens...,, nov. 2021
...et voraces palmipèdes, nov. 2021
L'Océan tout entier se rencontre à Chaguaramas, et ce n'est pas Loïc et Mathilde, de Davaï, qui le réfuteront puisqu'ils viennent d'y arriver depuis Dégrad Des Cannes (où Loïc m'avait conseillé le chantier Peake's !)
Frégate en quarantaine, nov. 2021
Déjà, quand nous étions en quarantaine au mouillage, c'est une petite famille sur un cata alu qui s'était annoncée : "Hé du Nimic, l'Herbaudière ?" Emilie et Jérôme, un couple nantais, étaient en prospection à Noirmoutier en 2018 pour l'achat de leur futur bateau : ils avaient aperçu Nimic en chantier sur le port. Leur Aelig est maintenant au radoub ici, sur le chantier mitoyen, et ils n'ont pas manqué de venir admirer le coucher du soleil à bord en compagnie de leurs filles Lila et Olivia.
Equipage d'Aelig, nov. 2021L
Trois jours plus tard j'ai croisé Bertrand, déjà vu à DDC et ici en travaux pour son Girouette. C'est également Agathe et Jean-Marie de Melimila que nous avons retrouvés, avant qu'ils repartent pour de nouveaux horizons.
Mélimila au départ, déc. 2021
Famille d'Oceans Carisma encore terrienne..., déc. 2021
La plus jolie surprise fut de faire vraiment connaissance avec Tini et Gui, un tout jeune couple canaro-brésilien qui s'était approché de Nimic à la nage à Porto Santo pour admirer "le bateau de la dame qui navigue seule !" Ils ont fait de la route depuis deux ans, sautant d'île en île en bateau-stop sur leur premier bateau jusqu'à se trouver confinés ici à Chaguaramas, où ils ont découvert qu'ils étaient les futurs parents d'un magnifique garçon qui a maintenant quinze mois, nommé Caïri en l'honneur des habitants d'origine de la région. La petite famille vient de mettre à l'eau Oceans Carisma, un pêcheur traditionnel rééquipé pour les voyages de leurs prochaines années.
...sur les fonds baptismaux ! déc. 2021
Bravo Tini, bons vents à vous ! déc. 2021
A bientôt sur les océans ! déc. 2021
L'île de Trinidad - et son anse protégée de Chaguaramas - avait été découverte par Christophe Colomb, et disputée depuis entre Espagne, Hollande, France et Angleterre au gré des rapports de force de la conquête du monde. Indépendante depuis 1962 (avec sa petite soeur Tobago), elle vit de la rente pétrolière et de l'industrie nautique. Sa société accueillante et multiculturelle en fait un repaire naturel pour les capitaines en quête de chantier pour leurs navires, cargos aussi bien que yachts.
Gallion pirate ? Non,  plateforme pétrolière ! déc. 2021
Il pleut des cordes...., déc. 2021
Sinon... concernant l'avenir de ce blog, je suis pessimiste : depuis que j'ai réinstallé mon système à cause de la voie d'eau au large des îles du Salut, je fais face à de nombreux défis logiciels. C'est déjà très compliqué de programmer les nouveaux billets sur la connexion foireuse du chantier (la nuit sur le pont quand il ne pleut pas, parce que sinon la connexion est insuffisante, le soleil empêche de voir l'écran et la chaleur arrête l'ordi...) Nouveau problème du jour : Je ne peux pas réinstaller Office 2010, apparemment sous le coup d'une obsolescence programmée et juteuse pour Microsoft. Plus de mise en forme de photos, donc... :( Si je ne trouve pas de solution, celles-ci sont les dernières !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.fr-agate.name/index.php?trackback/356

Fil des commentaires de ce billet