De Guyane à Trinidad

Cette image; il y a quinze jours, est une grande victoire ! Nimic II est en mer au large du Guyana, pas loin d'un couple de marques AIS en train de... de quoi, au juste ?
Activité pétrolière au large du Guyana, nov. 2021
Vérification faite auprès de mon AIS, il s'agit d'un navire de prospection offshore en procédure d'abordage de sa plateforme favorite mouillée dans les eaux de Georgetown, par environ 2000 mètres de fond...! C'est une très bonne nouvelle. C'est que, pour en arriver à ce résultat, la veille à la même heure, c'est-à-dire après mon casse-croûte et boostée par une bonne tasse de café, j'avais pris mon courage à deux mains pour refaire le paramétrage manifestement HS du sytème de traceurs. Ce qui m'a pris au total deux bonnes heures de navigation à l'aveuglette, le nez sous la ligne de visibilité, avec juste le pilote pour m'assurer que Nimic II allait bien dans la bonne direction sur la mer vide. Au bout d'une heure d'efforts, le traceur du cockpit s'était enfin résolu à OKafficher les informations correctes, et j'étais à la table à carte en train de faire subir le même traitement au deuxième pour les resynchroniser.
Pooooooon-it ! Au plus fort de ma concentration, un coup de trompe tout proche m'ahurit ! Non, ça ne peut pas être encore une illusion. Je me propulse sur le pont et me trouve nez à nez, à cinquante brasse sur babord, avec un navire que je prends pour un garde-côte du Surinam, et j'imagine presque que va apparaître à sa coupée mon trombone favori ;) J'étais manifestement trop occupée pour faire attention aux grésillements du canal 16 de ma VHF fixe. Je saisis mon émetteur portable pour échanger avec le curieux : il y a droit devant Nimic, à quelques milles, une équipe de forage remorquant une énorme nasse de matériel de prospection. Il m'est recommandé, pour ma sécurité, de faire un détour de 7 NM vers le Nord. Je m'exécute, puis confirme auprès de mon interlocuteur que lui voit bien le signal de Nimic II, ouf ! L'incident m'a néanmoins porté chance puisqu'après une demi-heure encore d'efforts, mon double reparamétrage a produit l'effet recherché : tout s'affiche sur les traceurs, y compris les signaux AIS de mes voisins ! CQFD... Évitement de la nasse, nov. 2021
Par contre, si vous n'avez pas vu la photo des îles du Salut que je vous avais promise, c'est qu'après notre départ effectif du 25 octobre, nous les avons doublées de nuit, au beau milieu d'un joli coup de vent qui nous avait fait courir 120 NM le premier jour et m'avais fait espérer arriver à Trinidad en un clin d’œil... LolLolLolLol.gif, fév. 2020 Mais le vent est rapidement tombé dès le lendemain et nous avons dû jouer avec l'allure que Nimic et moi aimons le moins, du grand largue mou avec des moyennes de 40 à 50 NM par vingt-quatre heures. Ce qui m'a donné envie de rompre ma promesse et sortir le gennaker... mais j'ai résisté.
Le grain est passé, nov. 2021
Vue le matin sur tribord, nov. 2021
Vue le soir sur babord, nov. 2021
Petit temps de grand largue, nov. 2021
Nous sommes finalement arrivés au passage des Gallions en huit jours...
En approche du passage des Gallions, nov. 2021
Dans les eaux de Trinidad, nov. 2021
...et le lendemain aux bouches du Dragon :) Pétrolier au mouillage devant les bouches du Dragon, nov. 2021
La renverse à l'entrée des bouches du Dragon, nov. 2021
Le Dragon à l'entrée des Bouches..., nov. 2021
... ou celui à la sortie ?, nov. 2021
...pour enfin mouiller à Chaguaramas le 3 novembre.
Enfin à Chaguaramas, nov. 2021
Et si je n'avais rien posté jusqu'ici, c'est que pendant le grain de la première nuit, de l'eau s'est infiltrée dans ma cabine depuis le pont, et le clavier de mon ordinateur est maintenant hors d'usage. Il a fallu attendre que je sois sortie de quarantaine, munie d'un visa réglementaire et bateau à terre pour pouvoir me munir d'un clavier USB sur lequel je tape ces nouvelles.

Commentaires

1. Le samedi 20 novembre 2021, 21:27 par Philippe Lagarrigue

Bonjour Gaït, belle ballade ! Je suis en train de me délecter des caramels que tu m'avais apportés lord de ton passage à Quimperlé, ils sont delicieux

Agate : Salut à Mikeno ! Et pour toi, c'est quand, le grand départ ? Bises tropicales ! 

2. Le mardi 23 novembre 2021, 11:14 par PIERRE HUBERT VIDAL

Bonjour Gaït,
Tu fais route vers le Nord ? Au moins le climat est plus supportable et les mouillages paraissent plus sympas qu'en Guyanne ...
A Castel tout est calme et la mater est au top !
Bises
PH

Agate : Salut PH, oui c'est beaucoup plus agréable ici :) J'offre à Nimic les petits et grands soins qu'il requiert... Après on verra, et de toute façon c'est trop tard pour la Patagonie cette année. Bises à tous ! PS : les commentaires ne sont publiés qu'une fois que je les ai vus, avec ma réponse, sinon il y a plein de vilain spam... 

​​​

3. Le mardi 30 novembre 2021, 21:09 par Philippe Lagarrigue

Grand départ je ne sais pas vu la situation actuelle (COVID) mais la mise à l'eau est prévue pour la fin du printemps prochain car tout à pris du retard mais ça avance quand même, voir https://mikeno.fr/niouses-2021.html
À+

 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.fr-agate.name/index.php?trackback/355

Fil des commentaires de ce billet