Le blog de Nimic II

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 16 octobre 2017

Ophelia à l'Herbaudière

Pylone de com sous Ophelia
Atmosphère de fin du monde ce midi à l'Herbaudière, la lumière est celle d'un crépuscule avancé sous les épais nuages caramélisés de l'ouragan Ophelia, en route au large vers l'Irlande. On se regarde effaré, le climat nous rattrappe, les Îliens connaissent bien les risques que font courir les caprices de la météo. Pour renforcer le sentiment d'urgence, les conversations font état d'un tremblement de terre au beau milieu de la nuit, qui a réveillé certains habitants, surtout ceux du marais de Bouin où était localisé l'épicentre. Moi, les convulsions de l'écorce terrestre, ça ne m'émeut plus... ;)
Ophelia au lever du soleil sur le port

dimanche 15 octobre 2017

Ideo

Ideo en approche derrière le Pilier
On les attendait hier en fin d'après-midi, arrivant du sud à la faveur des vents précédent l'ouragan annoncé en début de semaine. On les croyait au portant sur le parcours depuis l'île d'Yeu. Mais non, l'anticyclone s'était installé entre eux et nous, ce qui leur valu une route entièrement au près sur un seul bord, le vent tournant de cent-quatre-vingts degrés entre leur départ et leur arrivée, par le nord du Pilier ;) Il nous fallu faire vigie depuis la jetée ouest, en prenant l'azimut sur le bonnet rouge du promeneur local, tout occupé à nourrir le pack des mouettes. Oui, oui, regardez bien, ils y sont !
On démarre !
On est parti !
L'escale herbaudrine fut festive et joyeuse, on recommencera :)

vendredi 13 octobre 2017

Poste de nav

Instruments de nav, récents et anciens
Comment faire passer l'intense satisfaction qui m'a saisie quand la barre de Nimic II a bougé hier sous l'impulsion reçue du pilote ? Cela fait trois ans que j'attends ce moment-là. Trois ans de calculs, d'engueulades, de déceptions, de raclages de fonds de poche, de tirage de plans sur la comète, de travaux d'approche variés... pour finir par un saut à l'élastique virtuel quand j'en ai finalement confié la réalisation à la fine équipe de Burgaud. Nous étions de l'autre côté du soleil quand le contrat a été engagé. Il est en passe d'être réalisé, bravo à David et Stéphane !
Cablâges du vérin de secteur de barre
Module GPS-compas à l'artimon

Les mouettes en sont toutes retournées aussi ;)
Mouettes de la jetée est

vendredi 6 octobre 2017

L'Herbaudière, port équitable ?

Nordlys de Port Vila
Grand spectacle, ces jours-ci, à l'Herbaudière ! Hier, alors que j'étais tranquillement avachie à boire un café sur les bancs du Mar Y Pôles de retour du Grand Pavois - ils venaient récupérer un bastaing laissé sur le parking de Nimic II durant leur prestation rochelaise - l'émoi saisit les habitués du port : les deux canots de la SNSM rentraient en remorque un vieux gréement d'une vingtaine de mètres apparemment en panne de moteur, avec panache et dans toutes les règles de l'art. Aujourd'hui je suis allée voir de plus près le schooner battant pavillon du Vanuatu (note à Natoïka : tu n'es plus seul de ton espèce...!)

Après renseignements, il s'avère que le Nordlys professe depuis quelques mois de faire du transport équitable : sans consommation de carburants fossiles, et donc sans moteur, ce qui explique le recours à la SNSM pour entrer dans le port ; et justifie le pavillon d'une île du Pacifique où il n'a aucune chance de se rendre, simplement parce qu'il y est encore toléré d'accoster sans moteur. Le Nordlys court donc les ports européens à la recherche de fret répondant à cette philosophie. Pourquoi l'Herbaudière ? Un client privé de Noirmoutier a commandé quelques centaines de litres d'huile d'olive, dont la totalité était déjà vendue par souscription. Alors, coup de marketing bobo ou tendance de fond ? On comtemplera avec amour les vieilles boiseries pour éviter de réponde ;)
Poulies vintage du Nordlys

Sur Nimic II, les boiseries de pont pourraient se plaindre de ne pas recevoir les mêmes attentions : c'est à la résine époxy que je viens de traiter les zones pourries des planchers de baignoire et de bancs... Ca avance, on vous dit !
Application de résine sous les planchers

mercredi 20 septembre 2017

Galerie de ketchs

Vizcaya en préparation pour le Golden Globe
Mar Y pÔles de Lorient
Quoi de commun entre Mar Y pÖles, charter des mers polaires doté d'une coque de 24 mètres en acier, et Vizcaya, futur concurrent du prochain Golden Globe à l'ancienne ? Ce sont tous les deux des ketchs, et on peut les voir aujourd'hui à l'Herbaudière !

samedi 16 septembre 2017

Boiseries

Ticia en visite
Aile VI en attente d'hivernage
Pour se donner du courage dans les travaux de remise à neuf du pont, les beaux exemples ne manquent pas à l'Herbaudière. Ticia, le joli Chassiron Baby qu'Emilie a remis à neuf pour en faire son domicile, passe régulièrement chez nous avant de remonter vers son mouillage d'hiver à Trentemoult. Il y a aussi Aile VI, le magnifique oiseau vintage, champion olympique en 1928, qui demande amour et finances en abondance pour le maintenir à l'excellence.

Sur Nimic II, on se satisfera de rénover les bancs de quart, en teck massif soigneusement ajusté aux formes d'acier pour garantir le confort des fessiers des barreurs. Et l'on cultivera la nostalgie avec les superbes paysages de l'île à l'automne.
Bancs de navigation en réfection
Madeleine au petit matin

jeudi 31 août 2017

Rolling Stone 548

Rolling Stone en préparation de grutage
Equipage du Rolling Stone
Ils sont tout émus, les nouveaux propriétaires du Rolling Stone, qu'ils ont fait venir de Saint-Cast pour agrandir leur pied-à-terre au port de l'Herbaudière :) Bienvenue à l'heureux occupant de la place 548 du 'ponton des milliardaires'. ;)
Prêt pour la première nav, vers le N548

mardi 29 août 2017

Panoplie de winches

Winch Barlow autobloquant pour la grand-voile
Winches Lewmar 55 trois vitesses pour le foc, avant-après
"On commence l'accastillage, ça sent la mise à l'eau !" s'exclament mes visiteurs devant les pignons de toutes tailles étalés sur le pont... Trouver la bonne clé au format impérial. Arroser abondamment de dégrippant. S'armer au besoin d'un pied de biche ou même d'une presse-étau pour faire céder un axe récalcitrant. Enregistrer soigneusement l'ordre dans lequel les pièces se sont livrées. Les caresser délicatement d'un pinceau généreusement imbibé de white spirit. Passer la fine lame d'un couteau entre chaque dent patinée d'un ragoût vert et recuit, lui faire retrouver son lustre originel. Procéder au remontage. Y passer le temps nécessaire à l'acquisition de l'agilité digitale indispensable au bon plaisir de chaque élément. Aboutir à un résultat satisfaisant, éventuellement contesté par cette dernière pièce qui n'a pas trouvé sa place dans l'assemblage. Recommencer autant que nécessaire...

Voilà l'emploi du temps du skipper en phase d'entretien de winches. Le temps passé dépendra du nombre d'items à traiter (pour Nimic II, six), de leur taille et de la disponibilité éventuelle de rechange pour les petites pièces qui auront souffert des manques d'amour antérieurs, et surtout de la date du précédent entretien. Au vu de ce que j'ai trouvé, il n'est pas impossible que certains de mes 'clients' n'en aient jamais reçu. Question qui a son importance : où trouver en France des pièces de rechange pour des winches Lewmar anciens (années 1970)?
Winch Lewmar trois vitesses 65 pour le spi

samedi 26 août 2017

Rêves d'enfances

La Taora dans le port de l'Herbaudière
Proue et poupe de la Taora
C'est en admirant la Taora au large de la plage que sont nés nos rêves de tour du monde, et la rencontrer, chaque année fidèle au gré des pontons, des marées ou des régates, nous conforte dans notre folie... celle que l'on voudrait bien transmettre aux futures générations ;)
Futur skipper pour Nimic II

vendredi 25 août 2017

Pointe de la Blanche

Martroger depuis la Blanche
D'un côté ou de l'autre, ici ou là-bas, au flot comme au jusant, c'est toujours Martroger qu'on aperçoit au large de la côte Nord de l'Île, amer unique pour ceux qui ne veulent pas se perdre...

samedi 19 août 2017

Fête de la Mer

Artifices à l'Herbaudière
Esprits de cuivres à l'Herbaudière
Un soir de 15 août, à l'Herbaudière, après les prières virginales et les libations aux mânes des disparus, on se livre à des activités profanes, comme l'embrasement de la jetée à nos yeux éblouis sur la darse ou l'invocation des esprits de la danse par des fantômes de cuivres.

C'est ainsi, recto et verso, que les marins conjurent les risques de leurs entreprises pour leurs coques comme pour leurs équipages.
Moule de Straller 34
Contre-moule de Straller 34

Mais pour nous, simples mortels, l'espoir se niche dans l'exhubérance du lutin rouge sur la chaussée à marée montante :)
Arrivée par le Gois

samedi 5 août 2017

Autoroute des Îles

Pen Duick à la Banche
De Belle-ïle à Noirmoutier la route est d'à peine 40 milles, et pour peu qu'on y trace à l'époque des régates du Bois de la Chaise, on y rencontre toutes sortes de champions en tournée, comme ici Pen Duick III croisé en route vers le sud-est. Il rejoindra les requins, dragons et autres JI assemblés pour le défilé de mode de saison.

Pendant ce temps-là, on aura fait la route inverse pour se mettre en connnexion avec l'univers, dont l'esprit se manifeste dans un oiseau ou un nuage... ;)
Lever de soleil à Houat
Goéland fureteur sur Chamane

samedi 29 juillet 2017

Vikings

Spenner et Chamane
Ils ont débarqué des brumes de la mer du Nord, les fiers marins vikings ! Tout de bois à l'ancienne, proue relevée et gréement traditionnel, le Spenner est amarré au ponton L... juste derrière le Chamane, un autre héritier des envahisseurs scandinaves ;) Reste à savoir lequel des deux équipages a mieux réussi son abordage, les papys normands ou les gamins allemands ?
Chamane au ponton

vendredi 28 juillet 2017

Pompe de cale

Pompe de cale Edson
Tabouret de pompe
Elle me narguait depuis quelques temps, cette grosse bête avec son corps d'alu massif hérissé de tubes de toutes dimensions...! Je l'avais déposée avant le sablage du pont, pour garantir l'accès aux recoins du cockpit de descente où elle est logée, au-dessus du puits du moteur. Il y a quelques semaines j'avais commandé aux artisans locaux une copie de son tabouret, tout pourri par les années d'intempéries sous le caillebotis. Et tant qu'à faire bien, j'avais commandé aux Amériques un kit refit complet, histoire d'assurer la bonne prestation des différents joints, valves et membrane qui en assurent les opérations. Dès que la peinture de pont serait terminée (c'était il y a trois jours, donc...) je lui ouvrirais le ventre, je la nettoyerais comme neuve, je la refermerais munie de tous ses nouveaux attributs et je la remonterais en place... !
Pièces de pompe
Pompe de cale relogée dans le cockpit de descente
C'est fait, donc. Mais je ne suis pas sure que ce ne soit pas la pompe qui ait gagné, elle ne s'amorce pas :( Une idée, quelqu'un ?

Parmi les petits travaux de remontage, il y a aussi les pieds de mât :) Et là, petit souci avec les boulons de fixation : il faut reprendre les filetages qui ont été attaqués à la massue au moment de la dépose...
Piètement de grand mât Piètement d'artimon

mercredi 19 juillet 2017

Sondage

Prêt pour la couche de billes ?
Question qui me taraude depuis que j'ai résolu de passer une dernière couche de PU avec des billes de verre en guise d'anti-dérapant : peinture contrastée ou dans la même couleur ? Le pont est actuellement blanc crème, une audace par rapport à sa version originale, blanc de blanc...! Alors, tant qu'à innover, on pourrait faire du kitsch, par exemple vert à tribord et rouge à babord ; ou encore orange comme les superbes tauds Simonin coupés en 2014 ; ou mauve pour faire plaisir à ma belle-fille ; ou même arc-en-ciel comme un logo de gay pride (clin d'oeil à Emilie de Ticia, lol). En fait, outre l'argument esthétique ou symbolique, je me demande tout bêtement si, "comme disait le Général", l'isolation de la coque est effectivement meilleure avec une teinte claire pour réverbérer le soleil dans les régions tropicales, et une teinte foncée pour l'absorber dans les régions arctiques... Auquel cas il serait utile de changer la peinture de pont avec les variations de latitude...

Les commentaires sont les bienvenus, rapidement afin de rentabiliser le masquage tout neuf que je viens d'effectuer... :) Et si, d'aventure, un(e) partenaire potentiel avait un désir particulier concernant cette couleur, je suis prête à tout entendre ;)

mardi 18 juillet 2017

Aurora

Aurora d'Antwerp
Coincé dans les sangles de la grue du port de pêche, le ketch Aurora semble presqu'incongru sur la cale, en cette troisième semaine de juillet. Outre qu'il porte les caractéristiques solides et bien protectrices du Nord de l'Europe, on s'étonne qu'il ait échoué chez nous au lieu de tracer sa route entre les îles. Le capitaine explique qu'il s'agit d'un pêcheur traditionnel reconverti en bateau de plaisance, et que depuis plus d'un mois ils ont exploré les côtes françaises depuis la mer du Nord. Et puis, il y a deux ou trois jours, le gouvernail est devenu erratique, jusqu'à hier, même, où il fut impossible d'embouquer le chenal de l'Herbaudière sans recourir aux bons soins de la SNSM.

Une fois sorti de l'eau, tout s'explique : le longeron métallique qui fixe le bas du gouvernal à l'étambot est brisé, ce qui ne se voit pas au premier examen, mais devient évident quand on exerce une poussée latérale... Il devient alors urgent d'en commander la réparation à un artisan local : "Il va renforcer le support, je lui fais toute confiance !", assure le Capitaine, déjà tout heureux d'avoir réussi un atterrissage sans plus de dommages.
Gouvernail de l'Aurora en réparation

vendredi 14 juillet 2017

Cent fois sur le métier...

Plaques de vaigrage en peinture
Les plaques de revêtement du plafond du carré étaient ressorties du garage. On avait pensé à leur passer un petit coup de pinceau pour la propreté avant de les remettre en place. Et là, le piège se referme. Par contagion, de proche en proche, il est devenu nécessaire de rafraîchir les peintures du coin cuisine, tout noirci qu'il était par la suie du réchaud. Et tous les éléments s'en sont retrouvés étalés sur le pont, dans l'attente des bons soins de l'équipage (euh... où ça, l'équipage ?)
Eléments de cuisine en vadrouille
Equipets Evier Plan de travail
Cuisine rénovée Il a donc fallu deux jours supplémentaires avant de pouvoir estimer l'opération accomplie, et pourtant il y a des pièces du puzzle qu'on a pas retrouvées et il faudra redescendre les plaques de l'entrée parce que, "comme disait le général...", le bois est une matière vivante, et les assemblages jouent entre deux mises en place...!

Et ce n'est pas l'équipage du Chamane, surpris en pleine opération de mâtage-démâtage-remâtage, qui me détrompera ;)
Opération girouette sur Chamane

samedi 8 juillet 2017

Amédée Duvignaud

Jetée Est de l'Herbaudière
Dévoilement de la plaque Amédée Duvignaud
Il fut un temps, pas si ancien, où le port de l'Herbaudière n'était pour les pêcheurs qu'un abri d'échouage précaire derrière l'unique digue montée contre les vents d'Ouest dominants. Les chalutiers souillaient à leur mouillage et restaient exposés aux fréquents coups de Nordet, dont la houle pouvait méchamment lever depuis la côte de Jade. C'est en 1952 que fut érigée la digue Est du port, et son abri pour le canot de sauvetage, à l'initiative du maire de l'époque, le Commandant Amédée Duvignaud. Et quand il fut question d'agrandir le port de plaisance qui avait entretemps fait de l'Herbaudière un port en eaux profondes, c'est un descendant de ce même édile qui fut chargé de son dessin. Aujourd'hui a été dévoilée la plaque qui donne à la jetée le nom de son initiateur.

Pour parfaire notre bonheur, Colette - petite-fille de l'éponyme - nous régalait dans le bâtiment maintenant désaffecté d'un vin d'honneur illustré de paysages marins, dont elle a manifestement trouvé localement l'inspiration :)
Huiles sur toile de Grenko
Abri désaffecté du canot de sauvetage

jeudi 6 juillet 2017

Gite portuaire

Cabine avant et sa vue sur le carré
Chose promise, chose due ! La cabine avant est de nouveau en état de recevoir des invités, et même si le bateau reste au sec, c'est une extension utile de la capacité d'hébergement des modestes quartiers de la capitaine :) Visiteurs bienvenus ! On remarquera néanmoins la pelote de fils qui pendouille encore de la boîte de connexion du grand-mât, en attente du remâtage. Pour compenser, on a soigné la restitution des détails originels...
Ouverture sur le pont Moucharabieh pour contact avec le carré Hublot de la cabine avant
Couchettes superposées et équipets
Et pour bien comprendre l'origine et la difficulté de tout ce tintouin, on se réfèrera à l'état des travaux cet hiver, et à leur résultat présent sur l'aération de la cabine. Ouf, il n'y pleuvra plus, même par gros temps, mission accomplie :)
Bouche d'aération issue de la nouvelle boîte dorade Travaux de soudure de la boîte dorade

dimanche 25 juin 2017

The Bridge

Sky line de Saint-Nazaire
On l'avait espéré tout l'après-midi. On squattait avec impatience la ligne d'enrochement nord du port. Le ciel se voila à l'horizon de quelques bouffées de fumée noire, scandées plus tard d'un sourd grondement qui les identifiait bien comme les quatorze (pourquoi quatorze ?...) coups de canon du départ. On attendit encore, et quand il fallut se rendre à l'évidence, la flotte ne nous passerait pas sous le nez, on remballa notre mini-skipper agité mais bien fatigué de sa journée de mer pour aller le border dans son lit :)
Retour d'expédition

- page 1 de 10